Suivez-nous Facebook  Linkedin  Youtube
Institute of NeuroCognitivism
Bookmark and Share
Contact
Découvrez les nouvelles formations de 2017

Cette discipline est au programme de notre formation "Les fondamentaux de l'A.N.C.".

Cliquez ici pour en savoir plus.

RETROUVEZ VOS LIBERTÉS PERDUES

Une personne vous agace ? Un comportement vous semble ridicule et vous gêne ? Une attitude vous fait monter les larmes aux yeux d’admiration ? C’est le signe que vous êtes confronté(e) à une liberté que vous avez perdue. Que vous avez compensée. Qui, parfois, vous fait encore souffrir. Le modèle A.N.C. vous permet de retrouver vos libertés. Peu importe la situation qui a créé le blocage initial.

Des tabous tenaces

Se sentir humilié(e) en public, ridiculisé(e) par un parent, un professeur, un camarade ou un inconnu. Personne n’y échappe. Pour un enfant, un adolescent, cette expérience « marque l’esprit ». Elle reprogramme les circuits neuronaux du cerveau. Un mécanisme d’évitement se met en place pour éviter toute situation similaire. Le comportement à l’origine de la honte est frappé d’interdit. L’objectif qu’il poursuivait (par exemple : obtenir de l’attention, de l’affection, exprimer son opinion, etc.) devient tabou. Durablement.

Au quotidien, ces tabous génèrent, lorsqu’on est mis en leur présence :

  • des comportements d'intolérance (irritation, agacement, mépris),
  • un embarras social (gêne, malaise, honte, vécu de ridicule)
  • une sensation d'infériorité ou de mépris pour soi (un « complexe »).

Compensés sans succès

L’objectif initial d’une situation ayant provoqué un sentiment de honte est devenu inaccessible. Or, un être humain ne peut se passer, par exemple, d’attention, d’affection, d’expression, etc. Il peut alors adopter un comportement de substitution. Chargé de compenser la perte, il poursuit un objectif plus valorisé (par exemple : réussir ses études [pour recevoir de la reconnaissance, donc de l’attention]). La compensation n’est jamais totalement efficace. Elle mène à des comportements obsessifs.

Ces mécanismes de compensation alternent des phases :

  • d’envie intense ou de fébrilité (exemple : « Je désire ardemment cette nouvelle mission mais j’ai peur d’échouer »),
  • d’insatisfaction, malgré de bons résultats (exemple : « J’ai dépassé mes objectifs mais ne suis pas content de moi »),
  • de démotivation, avec un sentiment de manque (exemple : « On m’a retiré la mission, je n’étais plus motivé, mais je veux la récupérer »),
  • de douleur morale (exemple : « Plus jamais je n’accepterai de mission de ce genre »).

À traiter à la source

Ces comportements de substitution sont symptomatiques : ils disparaissent avec les tabous lorsqu'on traite ces derniers. L’ANC propose une méthode précise et simple pour identifier les causes de ces comportements… puis pour les libérer avec un bénéfice stable dans le temps.

Lors de notre parcours de formation, vous apprendrez à…

  • Comprendre la nature neurobiologique des tabous et évitements, des processus addictifs de compensations et des vécus de douleur morale.
  • Intégrer la chaîne de causalité entre ces mécanismes.
  • Développer les méthodes d’investigation et diagnostiquer chacun des mécanismes.
  • Mettre au point un plan stratégique d’intervention thérapeutique.
  • Traiter ces mécanismes de manière systématique et personnalisée avec un bénéfice stable dans le temps.
Plan du site - Crédits - Nous contacter - Informations légales - Powered by 2B.COM SPRL - design by Vous êtes ici